|
0615435289
Haute Garonne horizontal copie
Comité Départemental Handisport
Haute-Garonne
Capture decran 2021-04-22 a 16.21.58
LUCAS CARBONNEL
Vice-Champion de France de contre-la-montre en 2018, médaillé de bronze aux championnats de France de course-en-ligne la même année, vainqueur de la Coupe de France également en 2018, 2e au trophée national de contre-la-montre de Montlouis-sur-Loire la même année.
 
Le CDH 31 vous propose de découvrir une interview de Lucas Carbonnel, réalisée par Marine (volontaire en service civique).
 
Présentation rapide 
Lucas : M. CARBONNEL Lucas, SHN handisport non-voyant en paracyclisme tandem.
 
Depuis quand pratiques-tu le cyclisme ? Quelle est ta spécialité ?
Lucas : Je m'y investis sérieusement et en compétition depuis 2015, à l'issue de mon parcours d’études supérieures. Mes spécialités sont la pratique sur route en course en ligne ainsi qu'en contre-la-montre ; toutefois, j'ai eu le plaisir de m'initier au cyclisme sur piste cette année et cette pratique spécifique a causé un authentique engouement et occasionné un véritable coup de cœur malgré les contraintes organisationnelles et matérielles qu'elle exige.
 
Dans quel club pratiques-tu cette discipline ?
Lucas : L'AS Muret Cycliste où je suis licencié FFH depuis 2015, malgré la situation de survivance de la section handisport, le manque de mise en exergue et le velléitaire support du para cyclisme.
 
Pourquoi as-tu choisi le cyclisme ?
Lucas : Après m'être initié à différentes disciplines sportives reconnues ou non par la FFH, j'ai jeté mon dévolu sur le para cyclisme en tandem car c'est au travers de cette pratique que je comblais l'ensemble de mes affinités et de mes attentes : effort en plein air d'endurance et de résistance, intensités cardiovasculaire et musculaire élevées, assez grande autonomie et liberté appréciable dans la planification de ses séances d'entrainement tout comme dans le choix du cadre et de l'environnement presque illimité de pratique.
 
Qu’est-ce que cette discipline te procure dans ta vie quotidienne ?
Lucas : Elle me fournit un support indispensable de sollicitation métabolique, neurophysiologique et de consommation calorique dont je ne peux me dispenser au quotidien, de même qu'un état de bien-être physique et psychologique avec l'ensemble des bénéficies sur l'espérance de vie qui accompagne cette pratique.
 
Quelle est ta situation de handicap ?
Lucas : En situation de cécité bilatérale depuis 1998 à la suite d'un syndrome iatrogénique rare.
 
Quel moment et dans quelles conditions as-tu décidé de te lancer dans le cyclisme ?
Lucas : Quelque temps après avoir perdu la vue, alors que je cherchais un moyen me permettant de regouter à l'activité physique, en sécurité et avec un minimum de freins, accessible et qui puisse en outre être partagé avec mes proches.
 
Quelle est ta profession à côté de ton engagement de sportif de haut niveau ?
Lucas : Masseur-kinésithérapeute rééducateur à temps plein en libéral en cabinet de ville, dont l'exercice est extrêmement chronophage et n'autorise pas toujours les disponibilités que la compétition de haut niveau requiert, notamment sur les déplacements et les stages au niveau national.
 
Quelles distinctions (palmarès) as-tu en tant que sportif ?
Lucas : Le palmarès en para cyclisme tandem est extrêmement dépendant de l'engagement et de la disponibilité d'un pilote sur une saison compétitive complète. Être physiquement prêt et préparé depuis des mois en vue d'une échéance sportive ne suffit pas, car, en l'absence de pilote, aucun engagement sur les épreuves n'est envisageable.
Vice-Champion de France de contre-la-montre en 2018, médaillé de bronze aux championnats de France de course-en-ligne la même année, vainqueur de la Coupe de France également en 2018, 2e au trophée national de contre-la-montre de Montlouis-sur-Loire la même année.
 
Quelles sont tes sources de motivation ?
Lucas : Mon esprit compétiteur, mon appétence prononcée pour la performance, mes connaissances académiques des bienfaits de l'activité physique sur la santé ainsi que de l'amélioration des paramètres physiologiques et métaboliques sur l'espérance de vie ; le plaisir de partager et de vivre l'effort en synchronie et coordination parfaite avec un coéquipier, dans un objectif commun et synergique de performance.
 
Quels sont tes objectifs sportifs ? Les as-tu atteints ?
Lucas : Un double titre de Champion de France de course-en-ligne et de contre-la-montre sur route, ainsi qu'une première expérience aux championnats de France de para cyclisme sur piste. Je travaille chaque saison pour les atteindre, malgré la récurrente et considérable difficulté pour trouver un pilote dans cet objectif.
 
Comment as-tu basculé dans le haut niveau ?
Lucas : Mon souhait de me mesurer aux autres pratiquants dans un cadre officiel et de me fixer un but, une cible à mes entrainements hebdomadaires afin d'évaluer mes résultats.
 
Combien de temps consacres-tu à la pratique de cette discipline par semaine ? Par jour si c’est le cas ?
Lucas : Une quinzaine d'heures hebdomadaires réparties entre la pratique spécifique (dès lors qu'elle est possible avec un pilote) et la PPG.
 
Quel regard portes-tu sur cette saison avec la crise sanitaire qui nous touche actuellement ?
Lucas : La conjoncture a effectivement eu une incidence notable sur le calendrier national officiel des épreuves, mais un impact tout relatif sur mes entrainements personnels sur home-trainer et en PPG qui n'ont, pour ainsi dire, pas été modifiés.
De plus, certaines mesures incitatives et facilitatrices ont été octroyées, dans ce contexte, par le gouvernement en faveur des sportifs de haut niveau et des personnes titulaires d'une carte d'invalidité dans le cadre de la pratique sportive licenciée.
 
Pratiques-tu une autre discipline handisport à côté ou en as-tu pratiqué une auparavant ? Si ce n'est pas le cas, penses-tu tester une autre discipline handisport ? Laquelle ?
Lucas : J'apprécie découvrir de nouvelles sensations sportives et m'ouvrir à toute expérience inédite en matière d'activité physique ; aussi, j'ai déjà expérimenté le judo, le cécifoot, le torball/goalball, l'athlétisme, la natation, l'aviron, la musculation.
 
Merci pour ta participation, je te souhaite le meilleur dans tes projets à venir !
 
Avril 2021.