cd31@handisport.org
|
06 15 43 52 89 / 05 62 24 18 22
COMITE DEPARTEMENTAL HANDISPORT HAUTE-GARONNE
 Nicolas MILLE
Pongiste à l'ASPTT, 5ème au championnat de France -21 ans en 2019 et 1er au critérium national 2A en 2019.
 
Le CDH 31 vous propose de découvrir une interview de Nicolas Mille, réalisée par Marine (volontaire en service civique).

Bonjour Nicolas
Nicolas : Bonjour, je m’appelle Nicolas MILLE, j’ai 17 ans et je pratique le tennis de table en valide et en handisport.

Depuis quand pratiques-tu cette discipline ?
Nicolas : J’ai commencé à l’âge de 6 ans

Dans quelle structure/quel club la pratiques-tu ?
Nicolas : Je suis au club de Gaillac et à l’ASPTT Toulouse en handi.

Pourquoi as-tu choisi cette discipline ?
Nicolas : J’adore le sport, quand j’étais plus jeune j’ai essayé plusieurs disciplines (foot, roller, tennis…) et je suis resté sur le tennis de table en compétition car c’est ce qui me plaisait et la trottinette freestyle en loisir.

Qu’est-ce que cette discipline te procures-tu dans ta vie quotidienne ?
Nicolas : Cela me fait me surpasser, me concentrer, c’est un sport tactique, mental et physique.

Quelle est ta situation de handicap ?  
Nicolas : Je suis né avec une agénésie de l’avant-bras gauche.

A quel moment et dans quelles conditions as-tu décidé de te lancer dans cette discipline handisport ?
Nicolas : Au début, lorsque j’étais en Ile de France, je ne voulais pas être en handisport et en arrivant dans le Tarn en 2015, j’ai rencontré des jeunes qui étaient en valide et en handi, ils m’ont convaincu (au bout de quelques mois…) et je me suis inscrit en handi à Toulouse.

Quel bac prépares-tu à côté de ton engagement de sportif de haut niveau ?
Nicolas : Je prépare un bac STMG Mercatique et je souhaite faire des études de management dans le sport.

Comment arrives-tu à concilier ta carrière de sportif de haut niveau et ton année de terminale?
Nicolas : Avec la crise sanitaire, tout est perturbé : plus de compétions et beaucoup moins d’entraînements au niveau sportif et concernant les études, les cours se font une semaine sur 3 en distanciel. Pour le bac, au fur et à mesure les épreuves sont annulées au profit du contrôle continu… 

Quelles distinctions (palmarès) as-tu reçu en tant que sportif de haut niveau ?
Nicolas : Champion de France par classement H8 en 2018 en valide, en handi : 5ème au championnat de France -21ans en 2019 et 1er au critérium national 2A en 2019.

Quelles sont tes sources de motivation ?
Nicolas : Retourner en national 1A et y rester

Quels sont tes objectifs sportifs ? En as-tu atteint ?
Nicolas : Principal objectif : être sélectionné pour les JO en 2024 à Paris s’ils auront lieu.

Comment as-tu basculé dans le haut niveau ?
Nicolas :Grâce à mon coach de Toulouse qui m’a motivé et qui m’a fait confiance.

Combien de temps consacres-tu à la pratique de cette discipline par semaine ?
Nicolas : Par jour si c’est le cas ? normalement 6 à 8 heures d’entraînement par semaine  + compétition le week-end (en individuel ou en équipe).

Quel regard portes-tu sur cette saison avec la crise sanitaire qui nous touche actuellement ?
Nicolas : J’en ai marre, plus de compétitions, je ne sais pas si je vais continuer …

Pratiques-tu une autre discipline handisport à côté ou en as-tu pratiqué une auparavant ? Si ce n’est pas le cas, penses-tu à tester une autre discipline handisport ? Laquelle ?
Nicolas : Non je ne pense pas pratiquer une autre discipline en handisport, sauf peut-être si un jour la trottinette freestyle passe en handi.

Un petit mot pour conclure l’interview ?
Nicolas : Que la crise se termine et que je puisse reprendre le tennis de table et atteindre mes objectifs. Merci à toute l’équipe de Toulouse (coach, joueurs, relanceurs…) qui font le maximum pour que l’on reste motivé.

Merci beaucoup d’avoir participé à cette interview, bonne continuation ! Je te souhaite une très belle année 2021 et le meilleur dans tes projets.