cd31@handisport.org
|
06 15 43 52 89 / 05 62 24 18 22
COMITE DEPARTEMENTAL HANDISPORT HAUTE-GARONNE

Présentation du CDH31


Le Comité Départemental Handisport de la Haute-Garonne a vu le jour en 1985, sous la présidence de Monsieur Fernand-Bernard COMMANAY, retraité de l’éducation nationale et ancien directeur d’établissement spécialisé ; et ce jusqu’au 23 janvier 2013.

Dès lors, c’est Monsieur Jean-Pierre JUBIN, vice-président du CDH 31 à cette époque, qui a pris sa succession.

Aussi, depuis 2006, le comité comprend un salarié grâce à la création d’un poste d’emploi sportif, en qualité d’agent d’animation et de développement. Quelques années plus tard, le comité a créé un second poste à mi-temps pour un(e) chargé(e) de communication.
 
En 2017, M. David RENVAZE a pris la relève de M. JUBIN à la présidence du CDH31. 

A ce jour, saison 2017/2018, le département de la Haute-Garonne compte :

- 42 clubs 
- 675 licenciés 
- 40 disciplines
- 4 événenements phares dans l'année
- 1950 personnes sensibilisées au handisport dans l'annéee
- 40 bénévoles

Le Comité Départemental Handisport de la Haute-Garonne a pour rôle premier de relayer la politique fédérale nationale (Fédération Française Handisport) et régionale (Comité Régional Handisport Occitanie) auprès des associations et sections de son département :

Le CDH 31 est garant du bon fonctionnement du sport pour les personnes en situation de handicaps physiques et déficients sensoriels sur le département. Il constitue l’organe fédérateur et consultatif de la vie Handisport haut-garonnaise. Ses compétences sont multiples et variées et s’articulent principalement autour de trois types d’actions :

Développer et structurer la pratique handisportive en Haute-Garonne afin de permettre à ses licenciés de pratiquer dans les meilleures conditions : structures, encadrement, formation, équipements sportifs,

Faciliter la découverte, l’initiation et le perfectionnement des sportifs en situation de handicap,

Définir une offre de pratique compétitive ou non, accessible et progressive pour chacun (du nouveau pratiquant au licencié confirmé, quel que soit le son handicap, en intégrant les problématiques d’accès au matériel, de sécurité et de classification, du niveau départemental au régional).

Pour ce faire, il faut, dans la continuité des directives descendantes, impulser un projet départemental avec comme support, des commissions regroupant les acteurs du mouvement handisportif haut-garonnais. Il s’agit de mutualiser les connaissances et les compétences de chacun pour répondre du mieux possible aux différents besoins repérés.